• voila un article fort interessant trouvé dans le livre de j. Vallerin sur le husky de sibérie, qui nous apprend étape par étape a dresser son chien nordique a l 'attelage...

     

    INTRODUCTION

     

    Souvent les gens qui ont décidé d'avoir un husky pour ami sont tentés d'essayer de le faire travailler. Sachant que ce chien est naturellement exubérant et prêt a apprendre les techniques de trait il est utile de savoir comment canaliser de manière constructive son énergie. En y employant peu de temps, peut etre simplement en utilisant le temps qu'on passe a le promener on peut apprendre au husky le minimum indispensable qui en fera un chien de traineau. La neige n 'est pas necessaire: avant de l 'atteler a un traineau on peut utiliser une petite charette, le guidon d'un vélo ou l'attacher a la taille de son maitre. Ce type d'apprentissage l'aidera à travailler naturellement et en fera en plus, un compagnon d'excursion irremplaçable. Il est vraiment agréable de se promener avec un chien qui marche devant soi et prête attention aux ordres qu'on lui donne.

     

    L EDUCATION

     

    De deux a trois mois: la phase de découverte

     

    c'est dans cette période qu'on apprend au chiot qu'il est notre ami mais aussi qu'on est "son chef de meute" (voir article primo éducation du chien). obéir deviendra pour lui un privilège. Pour obtenir un bon chien de travail, il faudra qu'il soit équilibré et qu'il s'adapte facilement a toutes les situations, il faudra donc l habituer dès son plus jeune age a la laisse, aux gens, aux bruits de la ville...

     

    on devra l 'emmener dans des endroits fréquentés par d'autres chiens pour qu'il s'habitue a croiser ses semblables. La réussite de cette phase fera du husky un chien prêt au travail au moins psychologiquement: il est en effet impensable de faire travailler un chien qui perd son calme en présence d'autres chiens.

     

    Le seul moyen d 'éviter les bagarres lorsqu'une laisse se profilera a l horizon, c'est d'être ferme avec son chiot et de le réprimander dès qu'il est agressif avec un de ses congénères.

     

    Il comprendra peu a peu qu'on exige de lui un comportement amical avec les autres chiens.

     

     

    De quatre a cinq mois: familiarisation avec le matériel et les ordres directionnels

     

    Après avoir découvert le monde qui l'entoure, le chiot est prêt a découvrir le harnais. Il faut d'abord le familiariser avec cet objet sans lui faire tirer aucune charge ce serait néfaste a un si jeune age tant a son physique qu'à son psychisme. Quand on a du temps devant soi, on appelle le chiot et on lui montre le harnais qu'on lui laisse flairer et inspecter.

     

     Il faut ensuite prendre le chiot entre ses jambes, tout en lui parlant doucement et lui mettre le harnais en le pliant sous sa poitrine pour enfiler d'abord la tête. Une fois que le harnais est au cou de l'animal, on le caresse et on le rassure. Le plus souvent le chiot se montrera simplement curieux  et essaiera de renifler son harnais, il faut par contre l'empêcher de le mordre ou de se rouler par terre poru l'attraper entre ses dents.

     

    Sortir en promenade excursion avec le harnais est la méthode la plus sure d'apprendre au husky a tirer. Le maitre endosse lui aussi un harnais, les plus adaptés étant ceux sans bretelles et à cuissards. ce type de harnais s'attache a la laisse du chiot avec un mousqueton. Le lieu idéal est une route ou un sentier tranquille avec le moins de croisements et de distractions possibles.

     

    Il faut mettre le chiot devant soi, dans la direction qu'on souhaite lui faire prendre, en le retenant. on le lache ensuite en commandant "hike" ou "go". Il faut marcher d'un pas régulier ou mieux encore au pas de course, sachant que le husky y est naturellement porté. La curiosité naturelle d'un chiot,utile au départ, le poussera au bout d'un moment a s'arreter pour s'aventurer sur les bords du chemin. On doit alors lui dire "non" et "ahead" (ou tout droit) en le poussant fermemant dans la bonne direction.

     

    Un parcours de trois ou quatre kilomètres est parfait pour commencer le dressage. Il permettra au maitre le moins entrainé de suivre son chien avec l'attention necessaire pour corriger ses erreurs et le détourner de ses distractions. Quand le husky aura appris a aller au devant de son maitre sans dévier de direction, le moment sera venu de lui apprendre a tourner sur la droite ou la gauche au commandement.

     

    On utilisera d'abord un parcours avec des déviations a droite uniquement. Avec le chien lié a la ceinture, on donnera au carrefour l'ordre "gee" ou "right" (a droite). Pour le mettre sur la bonne voie, il faudra ralentir a l 'approche du croisement et donner l 'ordre dès que le museau du chien sera a hauteur du carrefour.Au début le chiot ne comprendra pas l 'ordre et il faudra donc s'arrêter et répéter l 'ordre jusqu'à ce qu'il prenne la bonne direction. On peut utiliser une petite astuce: s'arrêter en tirant la laisse vers soi et donner l ordre"right" . Si le chien essaie d'aller tout droit il convient de relacher brusquement la laisse: le chien se sentira déséquilibré de façon désagréable. Il faudra repéter fermement et sans hurler "non right". Enfin quand le chien prendra la bonne direction on poursuivra la marche en le félicitant.

     

    Lorsqu'il sera bien clair pour le chien que "go" veut dire tout droit et "right" tourner a droite, on lui apprendre à tourner a gauche en utilisant la même méthode. On choisira donc un parcours avec des déviations a gauche seulement en utilisant le commandement "haw" ou "left" (a gauche) pour guider le chien.

     

    Si pendant tous ces exercices on a eu la présence de dire "whaou" ou "stop" a chaque arrêt, on a compléter la série d 'ordres indispensables pour sortir son chien.

     

    De six à sept mois: début de traction  

     

    mesure que l 'entrainement du jeune chien progresse, on s 'apercevra qu'on a soi meme du mal a tenir son rythme. Le chien cherchera inévitablement a tirer le poids de son maitre dans la course et ce n'est pas bon pour son allure. Le moment est donc venu de commencer à l'entrainer avec un vélo. Le moyen le plus indiqué est un vtt doté de bons freins. Il est sage de se munir de gants et éventuellement d'un casque de cycliste en cas de chute.on utilisera une laisse longue d'environ un mètre et demi qu'on attachera au guidon du vtt. La méthode utilisée est la meme  que celle des excursions pedestres mais elle requiert une attention plus accrue de la part du musher. En effet la vitesse est plus grande et donc le risque de chute plus elevé, sans compter le risque de heurter le chien au cas ou celui ci s'arreterai a l 'improviste. Il faut donc respecter quelques règles:  le nombre de chiens attelés va de un a trois, selon le poids et l 'habileté du conducteur et il vaut mieux faire un tour de parcours sans les chiens au préalable. On peut apporter une laisse pour attacher la bicyclette à un arbre ou un poteau au cas où l'on devrait s'arrêter et laisser l 'attelage sans possibilité de le retenir.

     

    La longueur moyenne du parcours  sera d'abord de trois ou quatre km et on l'allongera progressivement jusqu'à 6 ou 7 km maximum. ceci pour ne pas fatiguer le chien et le dégouter de la course. On maintiendra une allure moyenne : le husky aura tendance dans un premier temps a galoper, il passera ensuite à un trot soutenu, ce qui est une allure exellente si le conducteur est assez attentif pour changer de vitesse quand le chien tire trop.

     

     

    A cet age là un effort trop energétique pousserait le chien à forcer sur ses pattes postérieures en elargissant les pieds, lui donnant une démarche en canard. Un trot léger est donc préférable, avec un effort de traction mesuré ayant le double objectif de dresser le chien pour l'allure et le trait.

     

     

    De huit à douze mois: découverte du traineau et travail en meute

     

    On peut à présent l'attacher au traineau. Comme pour les exercices précédents, les parcours initiaux devront etre brefs, les parcours en traineau sur la neige étant plus fatiguants que ceux en bicyclette. Pour utiliser un traineau, meme léger, il faut au moins deux chiens. Le fait que le deuxième sujet est déja une expérience du traineau peut etre très utile.Dans le cas contraire, il faut simplement plus de patience.

     

    Il faut d'abord laisser les deux chiens faire connaissance, puis les attacher cote à cote. Il est amusant de constater la joie du husky à travailler en compagnie: il se retrouve dans une situation qui rappelle l'ancien rite de chasse en meute de ses ancêtres et travaille avec plus d'enthousiasme.

     

    On doit choisir des parcours avec des montées et des descentes relativement douces et des faux plats qui permettent aux chiens de se reposer.

     

    En montée, le conducteur doit descendre du traineau et aider la team en poussant. En descente quand les chiens se lancent au galop, il doit au contraire freiner légèrement pour fournir un appui aux chiens (sensation de traction) et éviter ainsi d'éventuelles blessures aux épaules.

     

    Lorsque le nombre de chiens est trop elevé pour utiliser la bicyclette et qu'il n y a pas assez de neige pour utiliser le traineau, on peut utiliser le chariot ou le kart. Ce sont deux moyens amusants mais contraignants.

     

     

    en ce qui concerne le chariot, il n y a pas de grandes différences avec le vtt. Le problème non négligeable, c'est qu'il est parfois difficile de freiner quand un attelage de cinq à huit chiens est décidé a poursuivre.Il suffit d'un chat sur la route pour qu'on se retrouve sérieusement ennuyé. Il faut donc avoir toujours une corde pour attacher le chariot. En cas de sortie avec plus de 6 chiens, il est préférable d'utiliser un chariot sur lequel on pourra faire monter une deuxième personne. Il faut toujours garder en tete pendant le travail que les chiens peuvent s'arreter a n'importe quel moment et pour les raisons les plus incroyables, quelqu'un d'expérimenté peut se lancer seul dans l 'aventure mais mieux vaut se faire aider si on est débutant. On travaillera mieux en équipe si l'un des deux s 'occupe de la conduite tandis que l'autre surveille le parcours et donne les ordres aux chiens!

     

     

    Après un an: sur les pistes

     

    on peut maintenant en demander plus. On peut augmenter graduellement la difficulté et la longueur du parcours, en fonction des capacités de sa team et du nombre de chiens qui la compose...


    7 commentaires
  • nous avons enfin l honneur de vous présenter officiellement "futé" comme membre a part entière de notre famille. En effet vous avez déja eu l occasion de le voir en photo dans la rubrique "mes zamours a quatres pattes" puisqu'il s 'agit d'un des petits de notre cerise. Il nous a fait littéralement craqué et nous n'avons pu résister à l'envie de le voir grandir chez nous.

     

    Que dire sur futé, il est encore jeune donc son caractère n'est pas encore bien défini. Il est né le 11 avril 2008. C'est pour le moment un chaton très calin et joueur, comme la majorité des sujets de son âge. il est de couleur "bleu" et blanche avec des marques tabby sur le dessous de la queue et le dessus de la tête et dispose d'un pelage mi long hérité des origines angoras de sa maman. Pour le moment nous avons pu remarqué qu'il raffole du fromage et des légumes et affectionne très particulièrement nos pieds, surtout quand ils bougent sous la couette. Il est un fervent amateur de papouilles dans le cou et adore s'endormir un peu n importe ou avec sa préférence près de la joue d'un de ses maitres... vous aurez l 'occasion de voir évoluer petit futé vers sa vie d 'adulte au long du blog... nous lui avons donné ce nom pour son coté rusé et curieux de tout et sa capacité a se dépétrer très rapidement d'une situation difficile.


    votre commentaire
  • INTRODUCTION

     

    Bien que réfractaire a l 'autorité et a la discipline, le chat accepte un minimum d'éducation, pour peu qu'elle lui soit dispensée avec douceur et patience. Retenir ses griffes et ses dents, respecter les autres et dans quelques cas lui apprendre la propreté (c'est généralement la mère qui tient ce role, mais il arrive que des chatons cédés trop tot ou mal habitués aient des problèmes de ce côté la...) font partie des leçons importantes.

     

    LA PROPRETE

     

    Les chats dans la nature, choisissent un coin de terre meuble pour y faire leurs besoins naturels. Ils les recouvrent ensuite de terre, en grattant cette dernière de leurs pattes avant. cette technique leur permettant a l état sauvage de ne pas se faire repérer par les prédateurs. Elle est donc quasiment instinctive et est inculquée très tôt par la mère aux chatons. Dans le cas d 'un chaton qui n 'aurait pas reçu cette "éducation", il est possible de la lui apprendre.

    A son réveil, après les repas et plusieurs autres fois par jour, installez le dans sa litière, et faites lui gratter avec les pattes avant. il devrait normalement très vite en comprendre l usage. s'il s' oublit quelque part et que vous le prenez sur le fait, ne le grondez pas, mettez le de suite dans la litière et faites le gratter qu'il comprenne par lui meme que c'est la et pas ailleurs qu'il doit faire ses besoins. Petit conseil + les chats adorent l 'odeur de l 'eau de javel ainsi que celle de l huile d 'olive, en mettre quelques gouttes dans le bac a litière pourra les inciter a y aller (pour les mêmes raisons évitez de laver les bêtises du chat a l 'eau de javel car il risque de recommencer au même endroit. du vinaigre ou une huile essentielle d 'agrume fera l'effet inverse car ce sont des odeurs repulsives pour le chat) . De plus la litière devra etre entretenue très régulièrement sinon le chaton pourra refuser d y faire ses besoins et choisira un endroit plus propre a son gout.

     

    LE TOILETTER ET LE MANIPULER SANS FINIR BLESSE

     

    Un chat qui n 'a pas l habitude d'etre manipuler très jeune aura tendance a griffer et a mordre si la manipulation en question ne lui plait pas. Il peut aussi sortir les griffes ou mordre lors de ses jeux avec son maitre... voila quelques techniques pour lui apprendre à rentrer ses tranchants et a rester tranquille lors de manipulations necessaires.

     

    tirer partie de l 'enseignement de sa mère: il faut savoir qu'une mère "punit son chaton" s'il agit de façon inconvenante ou s'il lui fait mal... dans ce cas la, elle lui mord légèrement le peau du cou, pour lui faire lacher prise le couche sur le coté et lui lèche le ventre. Faites de même! tenez le chaton délicatement par la peau du cou et couchez le sur le coté. continuez a lui maintenir le cou et de l'autre main caressez lui le ventre... le chaton va fléchir les pattes et s immobiliser en signe de soumission vous permettant ainsi de lui prodiguer d'éventuels soins ou coups de peigne.

     

    "l'intimidation": le chaton sort ses griffes ou ses dents et vous fait mal, ne le frappez  pas ca ne servira qu'à le rendre peureux et sauvage vis a vis de vous. Faites lui comprendre qu'il vous fait mal en émettant un grognement ou un pffffffiiiiiittttt comme le ferait un de ses congénères. Pour les griffes une technique simple et non violente consiste a exercer une légère pression sur la cuticule quand il sort les griffes, ce qui aura pour effet de les lui faire rétracter de suite. Vous lui faites ainsi comprendre que vous n 'appréciez pas qu'il sorte les griffes pour jouer avec vous... petit a petit, il prendra l habitude de faire pattes de velours quand il sera en contact avec vous. Evitez vous meme de trop jouer avec les mains ce qui aura tendance a l exciter voir le rendre nerveux et à sortir les crocs ou les griffes. préférez donc partager ces moments avec lui avec des balles ou des jeux éducatifs pour chatons (cane a peche souris...)

     

    STOPPER SON CHAT EN CAS DE COMPORTEMENT INDESIRABLE

     

    Votre chaton s 'attaque a vos rideaux par exemple et ca ne vous plait pas, il y a plusieurs techniques pour lui faire comprendre que ce comportement est indésirable a vos yeux et que vous souhaitiez qu'il arrete de suite... bien que l on parle plus d'apprivoiser un chat que de le dresser, il est des moments ou l'on a besoin de lui dire "non" et pour lui faire comprendre, il faut agir comme lui, de manière sournoise et détournée... plusieurs "solutions" s offrent a vous:

     

    l'attaque non identifiée: munissez vous d'un objet mou, comme un petit oreiller par exemple et projetez le habilement en direction du chat en visant à côté. Celui ci surpris devrait déguarpir ou alors il se contentera de fixer l objet avec de grands yeux ronds. Vous aurez gagné quelques secondes vous permettant de réagir... (car une fois la surprise passé, s'il peut continuer dans sa bétise, monsieur chaton ne va pas se géner bien au contraire!)

     

    la goutte d'eau: trempez l 'extrémité de vos doigts dans l 'eau et d'un geste ample et sec de la main, projetez quelques gouttes sur la cible féline. Celle ci devrait bondir et filer (votre chat aime l'eau? si si ca existe, ben dommage pour vous cette technique ne servira a rien!)

     

    comme maman: comme dit plus haut, agissez comme le ferait sa mère. Approchez le doucement en attirant son attention, de manière a ne pas le surprendre, puis attrapez le doucement en le maintenant par la peau du cou. Bien saisi il ne devrait pas se débattre. Posez le ailleurs, vers un jouet par exemple pour changer sa cible de divertissement.

     

    Pour que tout cela marche bien, il faut également apporter des stimuli positifs lorsque votre chat est la ou il devrait etre en train de faire ce qu'il devrait faire. Dans ces cas la, n'hésitez pas a lui faire comprendre que c'est un chat très mignon et très sage en lui gratouillant le menton ou en lui donnant une petite friandise.

     

    CONCLUSION

     

    Pour finir, il est important de beaucoup observer le comportement du chat pour arriver a soi meme le comprendre et arriver a vivre en parfaite harmonie avec lui. Il faut pour cela lui ressembler et être plus sournois que lui pour arriver a avoir le dernier mot... exemple votre chat n 'a pas envie de caresses et fait sa tete des mauvais jours quand vous l 'approchez, faites de meme quand il viendra vous réclamer des calins une heure plus tard, repoussez le. le principe du "tu m'aimes je t'aime, tu ne m'aimes pas,je ne t'aime pas"marche en général très bien avec le chat... une fois que vous vous comprendrez mutuellement vous pourrez partager des moments forts agréables et meme établir une forte complicité avec votre petit compagnon. Si vous n êtes pas en mesure de comprendre ou d'accepter le côté indépendant du chat, choisissez plutôt un autre compagnon!


    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires